Le rayonnement technologie de la France

Les innovations françaises présentes au CES 

En janvier 2018 se déroulait à Las Vegas le CES (Consumer Electronics Show), le grand rendez-vous annuel de l’électronique grand public. Comme les années précédentes la France y était fortement représentée, avec la deuxième délégation mondiale de startups derrière les États-Unis. 

La société Oledcomm a reçu deux CES Innovation Awards pour sa lampe dotée de la technologie LiFi qui permet d’utiliser des émissions lumineuses (invisibles à l’œil nu) pour communiquer avec un ordinateur à une vitesse 2000 fois supérieure à celle du WiFi. 

En 2017, l’innovation française en vue était la Rool’in, une roue solaire capable de transformer un vélo standard en vélo électrique. 

La French Tech s’exporte à travers le monde 

Il existe des milliers de startups high-tech en France, et si toutes ne sont pas connues, certaines ont su changer notre vie quotidienne.  

On peut citer par exemple Blablacar qui a implanté dans le monde entier sa plateforme de covoiturage.  

Céline Lazorthes, la fondatrice de LEETCHI (leader européen de la cagnotte en ligne) s’est lancée sur le marché des FinTech (startups qui réinventent la finance à l’aide des technologies) et des paiements en ligne. 

Créée en 2005, Criteo spécialisée dans le ciblage publicitaire sur internet réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires de 2 milliards de dollars. 

On pourrait en citer d’autres comme DeezerPriceMinister, ou encore Free et son fondateur Xavier Niel, devenu milliardaire en révolutionnant le monde des télécommunications et des fournisseurs d’accès internet. Ses forfaits d’entrée de gamme à 2 euros et ses offres illimitées à moins de 20 euros ont permis à Free de se faire une place parmi les opérateurs historiques. 

Xavier Niel veut révolutionner l’enseignement 

En 2013 à Paris (puis dans la Silicon Valley en 2016), le fondateur de Free, lance l’« École42 », considérée aujourd’hui comme la meilleure école de « coding » au monde (https://www.challenges.fr/emploi/formation/ecole-42-l-ovni-pedagogique-de-xavier-niel-et-meilleure-ecole-de-code-au-monde_448274), dans laquelle il n’y a ni cours magistraux ni travaux pratiques encadrés et où les étudiants peuvent organiser leur journée comme ils le souhaitent. 

Pour y entrer, il faut avoir entre 18 et 30 ans et passer des tests de logiques et de mémoire en ligne (aucun diplôme n’est requis).