Accueil

En 2012, François Hollande a présenté son programme sous la forme d’une liste de 60 engagements, que l’on peut regrouper autour des thèmes habituellement abordés lors des élections présidentielles :  

Réguler et taxer les activités financières 

Mesure phare du programme, la régulation des activités des banques devait obliger celles-ci à séparer leurs opérations spéculatives de celles liées à l’investissement, encadrer les bonus et leur interdire d’exercer dans les paradis fiscaux. 

En complément, François Hollande promettait la taxation de toutes les transactions financières. 

L’égalité dans tous les domaines de la société 

Plusieurs mesures promettaient de réduire les inégalités et la discrimination, telles que l’ouverture du droit au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels, le droit de vote des étrangers aux élections locales et l’application de sanctions pour les entreprises ne respectant pas l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes. 

Pour inscrire la France dans le monde de demain, François Hollande promettait la couverture intégrale de la France en très haut débit d’ici 2022.  

Ne pas laisser les problématiques de sécurité à la droite 

François Hollande prévoyait une augmentation de 1 000 postes par an, pour la justice, la police et la gendarmerie, la création de zones de sécurité prioritaires et le doublement du nombre de centres éducatifs pour les mineurs condamnés. 

Deux priorités: le chômage et le logement 

Pour réduire les problèmes de logement, François Hollande promettait d’encadrer les loyers et sanctionner les villes ne respectant pas les 20 % de logements sociaux. 

Pour réduire le chômage, il prévoyait de diviser par deux le nombre de jeunes sortant du système scolaire sans qualification et de permettre aux personnes ayant 60 ans et la totalité de leurs annuités, de partir en retraite à taux plein.  

Rénover la vie politique 

La parité entre les femmes et les hommes devait être assurée par une loi alourdissant les sanctions financières contre les partis politiques ne la respectant pas. 

Il promettait également la réduction des salaires du président et des ministres et l’interdiction du cumul des mandats. 

La France au cœur de l’Europe 

Enfin, François Hollande évoquait l’opportunité d’un nouveau traité franco-allemand, http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2012/07/08/pour-un-nouveau-traite-franco-allemand_1730654_3208.html, afin de rénover celui de l’Élysée datant de 1963.